En se promenant dans les rues du centre historique, le long des berges de l'Adige, la ville de l'amour dévoile ses merveilles.

Marquée par les différentes époques, Vérone raconte, grâce à ses architectures, l'alternance de diverses dominations: de l'établissement romain à l'âge des communes, de l'époque de la Seigneurie des Scaligeri jusqu'aux dominations vénitienne et des Habsbourg.

Dans la très centrale Place Bra, se dresse majestueuse l'Arène, l'amphithéâtre romain qui abrite depuis des décennies la prestigieuse saison lyrique estivale. Sur le «liston», le large trottoir qui suit le tracé de la place, donnent les Palais Barbieri et de la Gran Guardia, tandis que d'autres édifices nobiliaires abritent les établissements habituellement fréquentés par les Véronais et les touristes du monde entier.

À peu de distance se trouve la Maison de Juliette, avec son célèbre balcon, qui accueille des milliers de visiteurs fascinés par l'histoire de Roméo et Juliette, les deux amants de la très célèbre tragédie de Shakespeare.

Il est très agréable de se promener sur la Piazza delle Erbe, en se mêlant à la foule qui anime quotidiennement le marché urbain. Pour faire un saut dans le passé, dans la période du summum de splendeur de la Seigneurie des Scaligeri, il suffit de se rendre à Piazza dei Signori et admirer le Palais Cangrande et la Loggia di Fra Giocondo, le Palais de Cansignorio et le Palais della Ragione.

Les Monts Euganéens sont un ensemble de beautés naturelles et historiques qui se marie bien avec l’idée de vacances intelligentes.

Protégées depuis 1989 grâce à l’institution du Parc Régional, les Collines euganéennes s’étendent sur une surface de près de 20.000 hectares.

La succession de 81 reliefs de hauteurs et formes diverses crée un panorama particulier que le voyageur reconnaît au premier coup d’œil, d'où qu'il arrive.

Dans la région des Monts Euganéens, la réputation de la tradition vitivinicole de la Vénétie est également bien conservée. Il existe au moins 13 qualités de vins qui peuvent s'enorgueillir d'une “A.O.C.”. Parmi ces vins, on compte les vins rouges les plus connus tels que le Cabernet Franc et le Sauvignon, les vins blancs tels que le Chardonnay, les mousseux caractéristiques comme le Serprino ou le Muscat Fiori d’Arancio.

Les Monts Euganéens ont été des lieux très hospitaliers à toutes les époques et conservent aujourd’hui des témoignages d’un glorieux passé: on y peut admirer des belles villes mures, comme Este et Monselice; imposants châteaux, comme le Castello del Catajo à Battaglia Terme ou celui à Valbona; charmantes villas comme Villa Barbarigo à Valsanzibio ou Villa Emo Capodilista. On n’oublie pas les lieux de la foie, comme la célèbre Abbaye Bénédictine de Praglia.

De Padoue à Venise par le fleuve en observant à droite comma à gauche les merveilleuses villa qui apparaissent sur la Rivière du Brenta. Un expérience à ne pas manquer pour une journée inoubliable.

La diffusion des villas aristocratiques le long du cours du Brenta de Malcontenta à Stra, a été un phénomène qui, pendant les deux siècles s’écoulant entre 1500 et 1700, a témoigné de la puissance vénitienne et de la propension de sa classe dirigeante à la théâtralité plus fastueuse, même lors du déclin qui eut toutefois lieu dans une étincelle de magnificence.

Le choix de la zone ne concernait pas seulement son charme, ou sa dimension rurale qui était tout de même toujours une réserve de ressources.

Le fleuve était depuis toujours une voie commerciale très fréquentée de jour comme de nuit à l’aide de torches et de lanternes par de grands bateaux surchargés de marchandises venant aussi bien de la terre ferme (farines, légumes, gravier, foin, vins, agneaux, veaux et chèvres), que de Venise (épices, linges, huiles, savons, verres, livres, poisson).

Une marchandise autant anormale que précieuse pour les vénitiens, enfermés par des champs d’eau salée, était l’eau du Brenta qui était transportée par des chalands étanches.

Avant d’être le Brenta des villas, c’était le Brenta des auberges où manger et se loger; des relais et des ‘portes’, à savoir des écluses qui servaient à dépasser le dénivelé de l’eau pour pouvoir naviguer dans les deux sens.

Dès la fin du XVe siècle, avoir une villa le long du fleuve et y profiter de la belle saison avec les amis et les membres de la famille ou des Vip étrangers était un fort status symbol.

De grands architectes et de grands peintres furent engagés, de Palladio au comte Frigimelica, de Scamozzi à Longhena, de Zelotti à Giannantonio Pellegrini, à Tiepolo, à Guarana, à Zais.

L’effet visuel de la maison, avec les terres adjacentes et ses jardins, devait être fort, voire frapper les visiteurs et les voyageurs par une overdose de beautés artistiques et naturelles se fondant harmonieusement dans le complexe architectural.

Villa Pisani à Strà représente le sommet de l’architecture du XVIIIe siècle dans laquelle le faste du baroque se marie à l’harmonie du classicisme comme les grands palais européens tels que Versailles ou Caserte.

À l’intérieur, la plupart des 114 salles, dans lesquelles est conservé l’ameublement d’origine, est richement décorée par des statues, des stucs et des fresques commandés aux grands maîtres de l’époque.

L’immense parc constitue un monde autonome caractérisé par des groupes de sculpture et de nombreuses constructions suggestives: la café-house, l’exèdre, la butte archéologique, la glacière, l’orangerie et les écuries qui doublent symétriquement le corps central.

Au cours de sa longue histoire, la villa a accueilli des personnages historiques très célèbres, de Napoléon, qui en devint propriétaire en 1807 à Mussolini et Hitler qui se rencontrèrent pour la première fois en 1934.

Le jardin historique de Villa Pisani a reçu le prix à l’édition 2008 du concours "Le plus beau jardin d’Italie".

Plus connue peut-être comme la ville de St. Antoine ou comme la capitale économique de la Vénétie, Padoue est une des villes d'art les plus importantes d'Italie.

Son visage est marqué par 3000 ans d'histoire.

Un des symboles de Padoue est sans doute la Basilique du Saint Antoine: il s'agit d'un grandiose bâtiment en style roman-gothique avec huit coupoles et des clochers orientalisants.

Elle conserve la dépouille de St. Antoine et fait l'objet de pèlerinages provenant du monde entier.

Pas loin se trouve le Prato della Valle, traditionnel lieu de foires et de divertissement, fut un ancien théâtre romain et plus tard un marécage. Il s’agit d’une grande île verte ovale, coupée par quatre allées correspondant aux quatre ponts, entourée d'un canal bordé de 78 statues.

Le cœur de Padoue est le Palazzo della Ragione. Au rez-de-chaussée et sur les trois grandes places delle Erbe, dei Frutti e dei Signori qui entourent le Palais, se déroulent depuis des siècles des pittoresque marchés , pleins d'animation.

L'étage supérieur du Palais est constitué d'une seule salle suspendue de dimensions exceptionelles, entièrement decorée de fresques aux sujets astrologiques.

Au fond de la salle, un gigantesque cheval en bois, et une version contemporaine de Pendule de Foucault.

On ne peut pas oublier le Caffè Pedrocchi, célèbre lieu de rencontre des savants du siècle dernier; la Chapelle des Scrovegni avec les fresques de Giotto, Place dei Signori, le Dôme..

Mais le centre historique entier est un cercueil des richesses à découvrir avec une promenade. 

Déclarée depuis 1994 patrimoine universel de l'humanité par l'UNESCO, Vicence est ornée d'une majestueuse architecture qui en dessine chaque coin en récitant un seul nom: Andrea Palladio.

Ici, le génie architectonique a laissé le signe le plus évident de son art que nous pouvons admirer aujourd'hui dans les édifices d'une élégance incomparable.

Parmi ces derniers, la basilique Palladiana, dont l'étage supérieur permet de jouir d'une vue émotionnante des trois places sous-jacentes, et la splendide Loggia du capitaine (Loggia del Capitanio).

Servant de toile de fond à la vie urbaine animée, nous trouvons trois œuvres du grand architecte: Palais Chiericati, aujourd'hui siège du Musée municipal et de la pinacothèque, Palais Barbaran da Porto, siège du Musée de Palladio et le palais Valmarana.

L'œuvre architectonique du Théâtre olympique, qui fut ensuite achevée par Scamozzi, est d'une valeur particulière pour la solution « scénographique » adoptée.

Un de ses symboles architectoniques les plus connus se trouve aux portes de Vicence, à savoir la maison de campagne Villa Almerico-Capra, appelée La Rotonda, célèbre pour le développement particulier du plan central qui s'insère harmonieusement dans le cadre naturel des monts Berici.

À peu de distance du centre, sur le mont qui domine la ville, se dresse la Basilique Mont Berico, le plus connu et fréquenté sanctuaire dédié au culte marial.

Vous pouvez rejoindre le chef-lieu de la Région de la Vénétie avec seulement 40 minutes de train: la gare du chemin de fer “Terme Euganee Abano Montegrotto” se trouve à 200 mètres de notre hôtel.  

Venise est une ville particulièrement riche en histoire et en monuments. Grande puissance européenne pendant près de 1000 ans, elle a accumulé de grandes richesses et construit des monuments de toute beauté.

Vous pourrez découvrir les nombreuses églises de la ville, ses palais, ses canaux, ses musées et tout ce qui fait le charme de Venise.

Les lieux à voir :

La Basilique Saint Marc: Située sur la place Saint Marc, la basilique est la cathédrale de la ville et l'un de ses monuments les plus célèbres.

La Place Saint Marc: est le cœur de la ville, lieu de convergence des visiteurs et bien entendu un passage obligé à Venise! Elle a été le centre politique, administratif et religieux de la ville, lieu de fêtes et de réceptions.

Le Pont des Soupirs: est l'un des ponts les plus célèbres de Venise. Construit au XVIème siècle il relie le palais des Doges aux prisons. En effet, les accusés étaient jugés dans le Palais avant d'être enfermés dans les prisons. Le pont doit son nom aux soupirs poussés par les condamnés qui voyaient Venise pour la dernière fois …

Le Pont du Rialto: enjambe le Grand Canal et permet de relier les quartiers de San Marco et San Polo ; il n'existe que 4 ponts sur le Grand Canal, mais le pont du Rialto a été pendant longtemps le seul pont sur le Grand Canal. En effet, ce n'est qu'au XIXème siècle que les ponts de l'Accadémia (le plus proche de la place Saint Marc) et le pont degli Scalzi (au niveau de la gare) ont été construits pendant la période autrichienne. Le dernier des ponts sur le Grand Canal est celui de «Calatrava» situé entre le parking de Piazzale Roma et la gare de Venise.

Hotel

Petrarca Hotel Terme
Piazza Roma 23
35036 Montegrotto Terme (PD) Italy
Phone: +39.0498911744
Fax: +39.0498911698
E-Mail: petrarca@hotelpetrarca.it

Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter de ' Hôtel Petrarca pour recevoir directement nos offres et promotions

captcha 

Please publish modules in offcanvas position.